spleenex

Publié le par Eryn

trois - quatre mots, un étouffoir, de vagues frissons...

sans espoirs je suis poire, sans mots je suis moite, sans coït je reste coite.

ici y faudrait une image

Je me connais par coeur : quand ça coince des neurones aux doigts de pieds en passant par la trachée il vaut mieux que je la boucle. Sinon je verse dans le spleen - j'entends déjà les pffffffffeuuuuuuuuu de dépit et d'emmernnuis- la rime douloureuse - re pfffffffffffff ? ok - ou l'encre de chine baveuse. N'insistons pas !

 

et à part ça vous ça va ? 

Publié dans contreaddictions

Commenter cet article

Loïs de Murphy 18/05/2007 19:19

Non ces deux jours de sale temps m'ont déprimée à fond. Ca fait drôle c'est pas dans mon tempérament :o)
Empiffre-toi de chocolat devant un film comique pour voir ?
 

Eryn 19/05/2007 21:23

ouais évidement, avec 7 jours pluvieux à Paris j'avais de l'avance !
Noir sauvage et Lait onctueux signés commerce équitable mais pas de programme adéquat :-(